• Appel : 01.53.41.82.50
Clair Logis est une Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) qui œuvre dans le cadre de la protection de l’enfance en danger. L’établissement accueille 54 enfants, garçons et filles âgés de 3 à 18 ans dans le cadre de placements administratifs ou judiciaires.

Les enfants accueillis sont répartis dans 5 groupes de vie de 6 à 13 enfants chacun et encadrés par une équipe de 4 à 5 éducateurs. Ces groupes de vie sont verticaux afin de pouvoir accueillir les fratries au sein d’un même groupe.

La maison d’enfants est composée de 4 groupes de vie et d’un appartement en ville, à quelques rues de Clair Logis. Ces 5 unités sont composées de chambres de 1 à 3 lits, de salons, salles à manger, cuisine, salles de bain. Une maîtresse de maison par groupe, est chargée de l’entretien du lieu de vie, ainsi que du linge des enfants. Les groupes sont : les Lutins, les Ados, les Juniors, les Bambys et les Ecureuils

La scolarité des enfants s’effectue dans les écoles du quartier. Les prises en charge thérapeutiques sont réalisées dans les cabinets privés ou les centres psychologiques avoisinants.

Un soutien psychologique des enfants et de leur famille est dispensé par la psychologue de l’établissement.

Les activités de loisirs sont organisées dans le cadre des structures associatives sportives et culturelles du quartier. Des actions plus spécifiques (art thérapie, musique, street art, …) sont menées à l’intérieur de l’établissement

Des séjours de vacances de durées variables peuvent être organisés par les éducateurs durant l’année.

L’Abbé Deleuze, curé de la Paroisse Sainte Geneviève des Grandes Carrières est à l’origine de cette association, et ceci à la fin du XIX siècle.

L’Abbé Deleuze était fortement imprégné de la nécessité de mettre en œuvre les grandes orientations de la doctrine sociale de l’église ( édicté dans l’enseignement de l’Encyclique « Rérum novarum » rédigée par le Pape Léon XIII ).

Dans le cadre de son action dans un quartier ouvrier du nord de Paris, l’Abbé Deleuze s’est vite montré sensible au sort des enfants et des jeunes qui étaient soit livrés à eux-mêmes et désoeuvrés, soit victimes d’abandon ou de comportement maltraitant de la part des adultes.

C’est ainsi qu’il a fondé vers 1897 un orphelinat. Celui-ci était géré par des religieuses « les Sœurs franciscaines de Seillon », devenues par la suite « les Sœurs franciscaines de la Butte Montmartre ».

En 1919, l’église crée officiellement une congrégation religieuse qui va gérer la maison d’enfants. Il s’agit de la Congrégation du Sacrée Cœur qui était alors soutenue par de nombreux donateurs du quartier. A l’époque, les œuvres catholiques étaient exclues du bénéfice des subventions gouvernementales.

Avec les lois de 1901 et de 1904 visant à limiter les activités des œuvres catholiques et à en gagner leur contrôle par l’Etat, la congrégation religieuse de l’Orphelinat Notre Dame du Sacré Cœur est amenée à changer de structure juridique afin d’échapper au risque d’être étouffée par les pouvoirs publics.

L’acte de naissance de l’Association Notre Dame du Sacrée Cœur est signé le 20 décembre 1952. La structure juridique est désormais résolument laïque. L’association (de type loi 1901) utilisera encore néanmoins les services de la congrégation pour réaliser la mission de sont établissement.

Le début des années 1970 marque la fin d’un certain type de fonctionnement des maisons tenues par les congrégations en France. La « Maison d’Enfants Clair Logis » doit alors se conformer aux nouvelles exigences du secteur de la prise en charge de l’enfance. Il lui faut alors obtenir une habilitation pour continuer à recevoir des mineurs bénéficiant de l’assistance éducative.

L’obtention de cette habilitation est la condition sine qua non pour être reconnue par les pouvoirs publics et pour avoir accès aux subventions sous formes de prix de journée.

L’habilitation est obtenue par la Maison d’Enfants le 1er janvier 1973.

Un personnel laïc remplacera les religieuses au fur et à mesure de leurs départs.

La Maison d’enfants Clair Logis est un établissement de protection de l’enfance.

Elle a pour mission d’accueillir des mineurs de 3 à 18 ans, garçons ou filles : il s’agit à la fois d’un hébergement et d’une prise en charge éducative, la scolarité étant assurée à l’extérieur.

Ses principales missions sont définies par les textes[1] de référence :

  • La protection physique et morale, à travers l’hébergement dans un lieu sécurisant
  • La prise en charge éducative et quotidienne
  • La préparation d’un retour éventuel du mineur accueilli dans son milieu d’origine ou sa famille.
  • La mise en place d’un travail partenarial : la Maison d’Enfants est  un élément actif du dispositif départemental qui a vocation à s’améliorer, elle se situe comme lieu de ressources et de propositions
[1] Art. L. 112-3 et suivants du Code de l’Action Sociale et des Familles, article 375 du Code Civil, loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance.

La maison d’enfants Clair Logis fonde son action sur les valeurs humanistes de l’Association.

Elle attache une importance particulière à la participation de l’enfant et de sa famille à son projet personnalisé ainsi qu’à la vie de l’établissement.

Chaque professionnel est garant de la bientraitance et de la qualité des services rendus.

La maison d’enfants s’engage à :

  • Respecter la personne humaine.
  • Respecter la laïcité (respect des croyances, de la spiritualité, de la culture de chaque enfant et de chaque famille)
  • Porter une attention aux plus démunis et particulièrement l’enfant à protéger et éduquer

Les professionnels sont tenus à une obligation de discrétion et au devoir de réserve

Moyens humains : 41.87 ETP

  • Une équipe de direction : directrice, chefs de service
  • Un service médical et para-médical : un médecin, une infirmière, deux psychologues
  • Un pôle administratif : une secrétaire, une comptable
  • Un pôle éducatif : des éducateurs spécialisés, des éducateurs de jeunes enfants, des moniteurs éducateurs, des surveillants de nuit qualifiés
  • Des services généraux : un agent d’entretien, une cuisinière, des maîtresses de maison

 Affichez notre organigramme

Moyens financiers

La maison d’enfants est financée par la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) du Département de Paris.

Le projet d’établissement a pour objet de décrire l’ensemble de nos actions, nos engagements, ainsi que notre offre de service.

Ce projet est le résultat d’une réflexion de l’ensemble des salariés de la Maison d’Enfants Clair Logis afin de mettre en synergie  les besoins des enfants et de leur  famille, l’association et ses valeurs laïques, l’équipe éducative et ses pratiques et la politique sociale publique.

C’est un document qui fédère nos pratiques sociales et éducatives au service des personnes que nous accompagnons.

Ce n’est pas un texte figé, il est en perpétuelle évolution.

A télécharger ici

Le livret d’accueil a été conçu et écrit par l’équipe éducative. Il s’adresse aux enfants et à leurs parents afin de leur présenter le fonctionnement et l’organisation de la maison d’enfants Clair Logis.

A télécharger ici

L’équipe éducative de la maison d’Enfants Clair Logis propose des accueils adaptés à chaque situation familiale 

Dans le cadre du dispositif national de la protection de l’enfance et de l’aide aux familles et aux enfants, la maison d’enfant Clair Logis propose des accueils séquentiels et un accompagnement éducatif des enfants dans leur milieu naturel afin d’apporter une aide personnalisée aux familles dans le cadre d’une collaboration autour du projet personnalisé de l’enfant.

Les difficultés que rencontrent les parents dans l’éducation de leurs enfants nécessitent, dans un certain nombre de situations, une prise en charge étayée par le placement d’un ou plusieurs enfants. Toutefois, celui-ci n’est pas toujours indispensable à temps plein. Dans d’autres situations, un soutien régulier et rigoureux des parents et de l’enfant en milieu naturel avec une possibilité d’accueil dans l’établissement peut-être tout à fait indiqué.

Selon les cas, il s’agit d’adapter l’aide aux besoins de l’enfant et de personnaliser la prise en charge en fonction de ses besoins.

Il existe donc deux types d’accompagnement :

  • L’accueil « traditionnel » dans l’établissement, avec – quand ils sont autorisés – des retours au domicile lors des fins de semaine et des vacances scolaires,
  • Un accompagnement de l’enfant dans son milieu naturel avec des hébergements à la fois en famille et à la maison d’enfant.

Ce mode de travail et cette souplesse, sont nés de plusieurs constats réalisés au quotidien par l’équipe éducative de la Maison d’Enfants Clair Logis.

  • La difficulté, compte tenu du mode d’accueil traditionnel, de personnaliser la prise en charge des enfants placés :certaines situations ne nécessitent pas un hébergement en foyer à plein temps,
  • Le morcellement de la prise en charge des enfants placés : multiplicité des intervenants suivant les situations
  • L’évolution de la situation familiale souvent suffisamment prise en compte

Dans les faits, l’accueil séquentiel se traduit par :

  • Un travail et des interventions au sein même de la famille, en collaboration avec elle, à partir d’un projet commun précis et formalisé. Les éducateurs proposent alors un accompagnement individualisé, avec suivi réguliers de la situation familiale, afin de rétablir une relation favorable entre les parents et l’enfant.
  • La possibilité d’un accueil immédiat (l’enfant ayant sa place dans sa chambre et sur son groupe) à Clair Logis si la situation le nécessite. Cet accueil immédiat aura l’avantage d’être accompagné par l’éducateur qui assure déjà le suivi de l’enfant en famille et qui pourra donc gérer plus facilement la situation de crise.
Dans un souci permanent d’objectivité et d’ouverture vers l’extérieur, la maison d’Enfants Clair Logis travaille avec de nombreux partenaires du quartier et de la ville de Paris

Le scolaire

Une des conditions d’admission d’un enfant à Clair Logis est qu’il soit scolarisable dans une école du quartier. Cette dernière devient donc un partenaire privilégié. Des rencontres régulières ont lieu entre les personnels de la maison d’enfants et le corps enseignant afin d’échanger et de pouvoir élaborer un projet personnalisé le plus juste possible, prenant en compte les différents environnements et lieux de vie de l’enfant.

Le thérapeutique

Les enfants accueillis bénéficient bien souvent de diverses prises en charge qui amènent les personnels de Clair Logis à tisser des liens avec les différents professionnels : orthophonistes, psychologues, psychomotriciens, etc. Là encore les fréquents échanges avec le personnel éducatif entraîne un véritable partenariat.

Les activités culturelles et de loisirs

Nombreuses sont les possibilités offertes aux enfants dans le quartier du point de vue sportif et culturel. Les enfants ont alors la possibilité de s’exprimer et de se dépenser en dehors de Clair Logis et ainsi, par la même occasion, d’élargir leur environnement et leurs relations sociales.

Enfin, lors de chaque vacance, il est proposé aux enfants  qui ne peuvent rentrer chez eux, de partir dans des familles d’accueil de vacances grâce à des partenariats tissés avec des associations comme l’association Louis Colombant

Deux fois par an, les équipes éducatives organisent des séjours communément appelés « transfert ». Les éducateurs vivent ainsi des moments privilégiés avec les enfants dans un autre cadre. Certains enfants se révèlent lors de ces séjours et étonnent grâce à des expériences et des moments de vie qui diffèrent du quotidien de la maison d’Enfants.

En moyenne, deux séjours sont organisés dans l’année. Un pendant les petites vacances (La toussaint, Février ou Pâques)pendant une semaine, l’autre au début de l’été pendant une quinzaine de jours.

Lors de ces séjours, les équipes peuvent partir avec le groupe d’enfants dont elles s’occupe au quotidien tout au long de l’année. C’est l’occasion pour les éducateurs de partager et de vivre d’autres moments avec les enfants et de les découvrir dans des circonstances nouvelles. Mais elles peuvent également partir avec des enfants de différents groupes de vie. Les enfants sont  alors associés au séjour qui leur correspond le mieux. C’est l’occasion pour les éducateurs de vivre au quotidien avec des enfants autres que ceux de leur groupe de vie et d’apporter par la même occasion un regard extérieur à l’équipe qui en a la charge tout au long de l’année. Ces échanges se font à la fois en cours de séjour mais aussi dès la rentrée scolaire suivante.

Les séjours sont très variés quant aux activités proposées ou aux lieux. Il peut s’agir de séjours organisés à la campagne, à la montagne ou en bord de mer, dans des villages vacances, en camping, en gîtes ou encore en locations privées.

Clair Logis a mis en place depuis plusieurs années, des WE à la campagne, un we sur deux afin de permettre aux enfants qui n’ont pas la possibilité de rentrer chez leur parent, de sortir un peu de l’établissement et de changer d’air.

En effet, il est des situations pour lesquelles le juge n’a pas autorisé de droit de sortie libre ou d’hébergement pour certains parents. Aussi, ces enfants n’ont pas la possibilité de quitter Clair Logis le temps du we, afin de souffler et de rompre avec le quotidien de la vie en collectivité et du foyer. C’est dans ce sens que les WE campagne ont été pensés.

Ces WE sont organisés par une éducatrice et un stagiaire.

Ci dessous des documents à télécharger (cliquez sur les titres)

Règlement de fonctionnement de la Maison d’Enfants Clair Logis

La charte des droits et libertés